Crise covid19 – semaine du 30/03/2020

Données ECDC du lundi 30/03/2020

France. Confirmation de la bonne nouvelle : on est sur la pente descendante du nombre de décès journaliers. Le maximum de décès journaliers a été atteint le vendredi 27 mars avec 365 décès. Depuis on a eu trois jours consécutifs bien en dessous de ce chiffre.

Les chiffres que j’utilise sont ceux du centre européen ECDC. Ils sont mis-à-jour vers la mi-journée. Les chiffres des média français sont légèrement différents car ils sont mis-à-jour à une heure différente.

Décès covid19 France 30/03/2020

Malgré le manque de tests, le confinement a marché

Je constate sur mon graphe que la croissance des décès journaliers a été bien linéaire (par rapport au nombre total de décès) jusqu’à vendredi dernier 27/03/2020 avec 365 décès et un R2 exceptionnellement élevé de 0,9779 (le R2 parfait est égal à 1 pour une droite). Ensuite les trois derniers points sont presque constants avec une moyenne de 303 décès journaliers.

R2 est le coefficient de détermination, il mesure la qualité de prédiction d’une régression linéaire (voir Coefficient de détermination)

Décès covid19 Italie 30/03/2020

Italie au 30/03/2020. Dimanche 22 mars, le confinement a réussi à casser la phase de croissance exponentielle des décès journaliers mais ce chiffre continue de battre ses propres records mais à un rythme plus faible. Les mesures prises ou la stratégie de lutte adoptée doivent être encore améliorée pour arrêter la croissance des morts journaliers. On approche maintenant les 1000 morts par jour.

Espagne

Espagne au 30/03/2020. Les décès journaliers sont toujours en croissance mais cette croissance est de plus en plus lente. Il est étonnant par rapport aux autres pays que j’ai analysés que la meilleure courbe de tendance ne soit pas une droite mais une courbe polynomiale du second degré avec un R2 excellent de 0,9911 et un coefficient négatif pour le x2 . Si cette tendance se poursuit, ces décès journaliers devraient maintenant diminuer.

Données ECDC du mardi 31/03/2020

France

Le 31/03/2020 (chiffres ECDC collectés dans la matinée) le nombre de morts du covid19 en France a dépassé 400 personnes, nouveau record journalier. Mon analyse graphique précédente n’anticipait pas un montant si élevé. La bataille est rude sans véritable moyen médical officiel de traitement diminuant l’infection virale chez les personnes atteintes. Le seul moyen efficace employé est le confinement. Mais mon analyse graphique montre que le confinement a jusqu’à présent évité environ 200 morts (flèche bleue) journaliers ces deux derniers jours et environ 100 morts par jour les deux jours précédents soit un total de 600 morts évités. Ce n’est pas négligeable.

Ma droite de corrélation avec son R2 de 0,9749 est très solide statistiquement. Mais bien sûr le succès du confinement ne deviendra clairement évident que lorsque le nombre de décès journaliers diminuera régulièrement et sera découplé statistiquement du nombre total de morts.

Chine

Chine au 31/03/2020. Quel graphique intéressant ! Tout d’abord il y a trois points (entourés de rouge) visiblement aberrants que je vais ignorer. Ensuite de gauche à droite. Au début le nombre de morts journaliers n’est pas proportionnel au nombre total de morts, c’est sans doute dû aux sous-déclarations. Ensuite il y a une phase rectiligne jusqu’à 100-150 morts par jour, puis un plateau de cinq jours environ, phase où les traitements et les confinements commencent à prendre de l’adhérence, ensuite une phase de décroissance rectiligne. Je ne m’attendais pas du tout à trouver une telle phase rectiligne mais elle est bien nette !  

Chine 2

Voici le graphe maintenant avec les deux droites de régression, la première pour la phase ascendante rectiligne a un R2=0,9755 (régression d’excellente qualité, proche de l’idéal). La phase descendante rectiligne elle a un R2=0,8596 qui m’étonne encore par son niveau élevé inattendu pour moi.

Données ECDC du mercredi 1/04/2020

France

France. Je n’aime pas l’allure du semis de points de ces trois derniers jours. Tout se passe comme si l’effet du confinement s’est estompé et que l’on reprend une croissance parallèle à la droite de la phase initiale mais un peu plus bas (200 morts de moins par jour, quand même). La raison la plus logique qui me vient à l’esprit est que l’on n’a pas identifié la grande majorité des porteurs asymptomatiques et que ces derniers ont fait des ravages dans leurs entourages ou en allant faire des courses, ce qui a relancé l’épidémie où un individu infecte 2 à 4 individus, mais à une échelle légèrement inférieure.

Allemagne 1
Allemagne, mis à l’échelle de la France

Allemagne. Il a continuation de la baisse progressive du rythme de croissance des décès journaliers mais sans discontinuité visible. On est maintenant à une pente de la droite de corrélation de a=0,1797, bien inférieure à a=0,2255 du 28/03/2020. Le maximum journalier semble proche. À moins de 150 morts par jours c’est bien meilleur qu’en France qui a maintenant dépassé les 500 morts par jours

Données ECDC du 2/4/2020 (données ECDC en réalité datées de la veille)

France

France. Le nombre de décès journaliers monte légèrement mais, bonne nouvelle, beaucoup moins que la tendance établie avant le confinement. Par différence avec la tendance, j’estime que le confinement a sauvé 300 vies hier. Not bad ! Surtout restons confinés et évitons d’approcher qui que ce soit en dehors de la maison.

Allemagne

Allemagne. Il a continuation de la baisse progressive du rythme de croissance des décès journaliers mais sans discontinuité visible. On est maintenant à une pente de la droite de corrélation de a=0,1797, bien inférieure à a=0,2255 du 28/03/2020. Le maximum journalier semble proche. À moins de 150 morts par jours c’est bien meilleur qu’en France qui a maintenant dépassé les 500 morts par jours

Monde

Monde entier. Au petit matin d’aujourd’hui on avait dans le monde entier 5006 décès par jour, officiels et recensés pour un total depuis le début de l’infection de 46891 décès. La droite de régression a un R2 étonnant bon de 0,9821 (rappel : le R2 parfait est 1,0000) alors que la qualité et la sincérité de la collecte de données est très hétérogène dans le monde. La pente de la droite est elle deux fois plus faible qu’en France, c’est-à-dire que la croissance journalière des décès mondiaux est deux fois plus faible qu’en France.

Données ECDC du 3/4/2020

Avec les données ECDC mise à jour à 13h30 aujourd’hui vendredi 3 avril 2020, il est décompté pour le covid19 un total de 4503 décès en France et 51515 décès dans le monde. La proportion de la France dans ce total diminue donc à 8,7%. La France est dans la période de transition entre la première phase ascendante et la troisième phase descendante alors que le reste du monde dans son ensemble est encore en phase ascendante.

France 1

Le dernier total journalier pour covid19 en France est de 471 décès, en dessous du maximum de la veille. J’ai visualisé en bleu les décès évités par le confinement que j’estime à environ 1500 morts. La droite de régression est celle de la phase 1 ascendante avec une pente a=0,2034 (c’est-à-dire que les décès journaliers font 20,34% du total des décès).

France 2

Sur ce dernier graphe, j’ai construit une droite de régression pour l’ensemble des données françaises. Sa pente a=0,1279 est bien sûr inférieure à la pente de la première phase ascendante. Son coefficient R2 est de 0,9432, inférieur à la valeur obtenue pour la première phase seule (a=0,2034), ce qui montre que cette droite colle moins bien aux données que la première droite pour les données de la première phase. Ce sont des bonnes nouvelles, on va bien dans la bonne direction.

Il n’y a pas de nouvelles données aujourd’hui pour l’Allemagne. On avait hier une pente de la droite de régression allemande de a=0,1797. Ce paramètre « a » est sur l’ensemble des données et est un peu moins bon que la dernière valeur française sur l’ensemble des données a=0,1279.

Données ECDC du 4/4/2020

France

France. Je ne sais pas si ces nouvelles données ECDC incorporent ou pas les données sur les morts covid19 non-hospitalisés qui ont été rendus public hier. Le nouveau point de donnée va dans la bonne direction, ayant évité environ 400 morts par rapport à la tendance de la phase 1 (qui dans mon analyse graphique se terminait le 27/03/2020) représentée en pointillés orange sur le graphe. En phase1 on avait chaque jour environ 20% du total des décès en France depuis le premier décès le 15/02/2020. La nouvelle tendance en pointillés bleus sur le graphe est une réduction des décès journaliers à un peu moins de 13% du total des décès. Le dernier chiffre est encore environ 100 décès en dessous de cette nouvelle tendance, ce qui est bon signe et donne espoir que la tendance de demain soit encore plus basse (plus proche de l’abscisse avec un coefficient « a » décroissant chaque jour

Allemagne

Allemagne. Il y a eu un jour sans données hier. La forme générale du nuage de points est très semblable à celle de la France. La pente de la droite de régression sur l’ensemble des données a=0,1272 est aussi très semblable à celle de la France a=0,1279. Mais il y a une très grosse différence. Une énorme différence : le rythme actuel des décès journaliers est de 150 environ alors qu’en France il est de 500.

Japon

Japon. Il n’y a visiblement pas de corrélation entre les décès journaliers et les décès totaux. Il n’y a eu que 6 morts par jour ces deux derniers jours pour un grand total de 69 morts depuis le début de l’épidémie. Les gens continuent de mourir du covid19 au Japon mais sans croissance bien claire (le graphe semble indiquer une légère croissance mais son R2 est si faible (R2=0,3827) que je n’ai pas représenté la droite de régression correspondante. Un excellent résultat sans doute lié au port du masque généralisé.

Canada

Canada. L’épidémie est à son début avec une croissance plus chaotique (R2=0,8032) qu’en France par exemple mais on y note un taux de croissance (a=0,2115) assez fort et déjà 49 morts par jour. Chafik, Marney et les enfants, portez des masques en public et lavez vous les mains (au savon mais en insistant)

Données ECDC du 5/4/2020

France

France. Il y a un pic brutal à 1053 décès journaliers parce que les chiffres officiels français tiennent compte pour la première fois des décès covid19 en dehors du système hospitalier français. Mais chose extraordinaire, même avec le doublement en un jour des décès journaliers, le nouveau point de donnée se situe en dessous de ma droite de régression basée sur la phase 1 de l’épidémie en France (c’est ma définition de la phase 1 que j’arrête le 27/03/2020, le jour où on a eu 365 décès en hôpitaux).

Allemagne

L’Allemagne aussi a un point de donnée journalière un peu aberrant. Du coup la pente de sa droite de régression fait un bond en avant (c’est mauvais) à a=0,1691 alors qu’hier on avait a=01272

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.